Retraite anticipée : 3 conditions pour en bénéficier

courtier rachat de crédit Lille
Qu’est-ce qu’un courtier en rachat de crédit ?
juin 29, 2022

Retraite anticipée : 3 conditions pour en bénéficier

Retraite anticipée

La retraite se définit comme la cessation d’activité professionnelle définitive chez une personne. L’âge légal pour le départ à la retraite, en France, est compris entre 62 et 67 ans. En général, les retraités perçoivent une somme mensuelle qui est définie comme une pension. Par ailleurs, il peut arriver que certaines personnes souhaitent prendre leur retraite plus tôt que prévu. Dans ce cas, l’on parlera de retraite anticipée. En France, il existe exactement 3 conditions qui peuvent occasionner une retraite anticipée. Vous les découvrirez de façon plus détaillée dans les lignes qui suivent.

Retraite anticipée pour carrière longue

Une retraite anticipée pour carrière longue concerne des personnes qui ont commencé à travailler jeune. L’âge requis pour cette retraite est compris entre 16 ans et 20 ans. Pour une personne ayant entamé sa carrière à 16 ans, le départ à la retraite anticipée est possible à 58 ans et celle de 20 ans à 60 ans minimum. Cependant, il est recommandé et très important de faire le point de vos droits avant tout dépôt d’une demande de pension de retraite. Pour ce faire, vous pouvez vous faire aider en utilisant un simulateur départ retraite carrière longue sur des plateformes spécialisées. Il vous permettra de calculer vos droits et de faire l’estimation de la pension à laquelle vous avez droit grâce aux informations reçues. Aussi, avec le simulateur, vous avez la possibilité de savoir si vous êtes éligible pour un départ à la retraite anticipée.

Il faudrait en effet que les conditions de cotisation et de durée de travail soient respectées pour que la demande à la retraite soit validée. À cela, s’ajoute la durée d’assurance minimale requise et celle-ci varie en fonction des critères tels que :

  • votre date de naissance ;
  • votre âge en début de carrière ;
  • et l’âge prévu pour votre départ anticipé.

Retraite anticipée pour handicap

L’âge requis pour un départ à la retraite anticipée pour handicap est au moins de 55 ans. Pour bénéficier d’une retraite anticipée pour handicap, il faut prouver une incapacité permanente de 50 %. En France, seule la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est habilitée à déterminer ce taux d’incapacité chez un travailleur. En outre, le travailleur devra justifier d’une assurance vieillesse. Celle-ci lui sera, en effet, demandée pour l’ouverture de ses droits à la retraite pour handicap. Il faudrait également qu’il soit à jour pour ses cotisations à durée minimale d’assurance requise.

Retraite anticipée pour pénibilité

Un travailleur doit être soumis à l’une de ces deux conditions pour bénéficier d’une retraite anticipée pour pénibilité. La première sera de justifier d’une exposition de ce dernier à au moins un facteur à risque au-dessus du seuil. La seconde raison, c’est de justifier qu’il est en incapacité permanente d’exercice liée à son travail. C’est-à-dire que son incapacité est survenue dans l’exercice de son activité professionnelle. Ainsi, il sera habilité à prendre sa retraite à partir de 60 ans. Cependant, il faudrait que son incapacité en rapport avec le travail soit au taux de 20 %. Si le taux est supérieur ou égal à 10 %, il devra par ailleurs justifier de 17 années d’exposition dans son travail.

EMI
EMI