Quel intérêt de passer par un courtier pour un prêt immobilier ?

domicilier votre entreprise à Paris
Pourquoi domicilier votre entreprise à Paris ?
octobre 4, 2022

Quel intérêt de passer par un courtier pour un prêt immobilier ?

prêt immobilier 

prêt immobilier 

Dans cet article, nous allons voir ce qu’est un intermédiaire en prêts immobiliers, également connu sous le nom d’ICI. Il s’agit de la personne chargée d’assurer la médiation entre le client et la banque ou le prêteur lorsqu’il s’agit d’obtenir un prêt pour un bien immobilier. Il s’agit d’un chiffre défini dans la loi sur le crédit immobilier qui stipule que le personnel qui commercialise des produits immobiliers doit répondre à une série d’exigences en matière de connaissances et de compétences, dans le but principal de garantir que l’emprunteur reçoive des informations adaptées à ses besoins et à ses intérêts.

Un courtier doit-il recevoir une formation de courtier en hypothèques ?

Un courtier formé à l’ICI dispose d’un certain nombre d’avantages indéniables pour fournir un service compétitif et professionnel. La conscience de la valeur reçue et le fait d’être un outil exclusif pour attirer de nouveaux clients sont parmi les plus importants, mais commençons par les piliers du pourquoi. Avec l’entrée en vigueur de la loi sur les prêts hypothécaires, le gouvernement français se conforme à la réglementation européenne visant à protéger les intérêts des clients des prêts hypothécaires. La loi et le règlement qui la rédige, le règlement ECE/482/2019, définissent les fonctions, les études et les exigences des personnes impliquées dans le processus de prêt hypothécaire et distinguent quatre groupes de personnel. Il s’agit donc d’une profession strictement réglementée et c’est l’une des raisons qui incitent à passer par un courtier pour un prêt immobilier à Rennes ou dans une autre ville.

Les 4 types de courtiers en prêt immobilier

Le premier est le conseiller spécialisé, qui informe le client demandeur d’un prêt hypothécaire de toutes les procédures requises par la banque pour accorder un prêt hypothécaire. Il lui remettra les conditions écrites de collaboration, qui seront signées par les parties, lui demandera les documents nécessaires pour trouver la meilleure offre bancaire en fonction de sa situation personnelle et professionnelle actuelle et future, et le conseillera sur le marché hypothécaire et les conditions contractuelles, sur ce qui peut se passer en cas de défaut de paiement accepté, ainsi que sur les différentes conditions d’avance, de subrogation et autres détails. Un minimum de 65 heures de formation est requis dans un centre agréé par la Banque de France.

Le courtier en hypothèques est la deuxième personne mentionnée dans le règlement. C’est la personne spécialisée dans la préparation et la conception de l’évaluation des risques de l’entreprise. C’est elle qui analyse le présent et l’avenir du client, tant personnel que professionnel. En effet, ce n’est pas la même chose de demander un prêt sur 30 ans quand on a 25 ans et un emploi stable que quand on a un contrat précaire. Ce n’est pas la même chose d’analyser le risque de non-remboursement du prêt quand on a 55 ans, un revenu de 24 000 euros par an et une pension de 12 000 euros, ou une pension garantie de plusieurs euros par an.

Une fois le risque analysé, le gestionnaire du prêt (hypothèque) entre en jeu. Oui, la personne qui décide si l’argent doit être accordé ou si la transaction doit être refusée. Dans ce contexte, il faut préciser que les banques ont un algorithme qui dit OUI ou NON et qui donne une certaine marge de manœuvre pour que la délégation locale puisse accepter un risque plus élevé.

Enfin, il y a un informateur qui présente au client trois offres qu’un ou plusieurs prêteurs ont jugées bonnes sur la base de leur analyse des risques.

En général, la même personne qui donne des conseils le premier jour informe le consommateur sur les différentes offres et l’aide à choisir la meilleure option librement, sans contrainte ni intérêt particulier.